Manifeste du Non-objet

Il est là, toujours prêt à être réalisé.

Par Olivier Borneyvski



Lorsque la conception d'une oeuvre devient plus importante que l'œuvre elle-même.
L'objet d'art n'est-il pas la convergence de plusieurs déterminismes ? Sa conception ne dépend-elle pas d'un « ensemble » d'actions volontaires et involontaires, d'énergies constitutives, menées par l'artiste ? Quelle logique, quel hasard, quelle nécessité poussent cet « ensemble » à se constituer ? Toute modification de cet « ensemble » amène t-elle la modification de l'objet désiré. ? Cet « ensemble » d'éléments fondateurs de l'objet n'est-il pas devenu lui-même objet, laissant ainsi l'objet d'art tant objectivé n'être plus que la concrétisation dérisoire de sa propre mis en œuvre? L'objet, dans sa re-présentation ne se retrouve t-il pas être le double de sa propre présentation discursive, elle même re-présentation de « l'ensemble » des éléments constitutifs de l'objet. Le serpent, en dévorant sa propre queue, vient de disparaître, victime de sa propre gourmandise, laissant place au non-objet.


Présence/absence.
Le non-objet rend ainsi présents « les contextes-absents » : motivations individuelles, tendances, géographiques, environnements technologiques et mentaux, qui sont alors simultanément vécus par l'observateur projeté au sein même de ses propres interrogations. Difficile d'échapper à la trace laissée sur le terrain du devenir formel du non-objet. Se refuser à lire les quelques lignes qui vont suivre, participe alors aux possibles de construction du non-objet. Absence ou présence, adhésion ou refus formel ou informel, la construction du non-objet ne s'arrête pas en bas d'une page dactylographiée.

Avant/pendant
L' « ensemble » des éléments constitutifs du non-objet ne s'inscrivent pas dans une temporalité classique de l'avant et de l'après de l'acte artistique, il est le rouge à lèvre de la secrétaire de la galerie, le contenu de la poubelle d'un conseiller aux arts plastiques, le pneu avant droit de la voiture d'un mécène qui a dit non (ou qui à dit oui), votre classeur, oui, je m'adresse à vous qui lisez ces lignes, votre classeur dans lequel disparaîtront ces quelques mots, tous ces éléments constitutifs s'agglutinent en paquets au non-objet qui devient lui-même constitutif d'un autre non-objet. Toute action visant à dénigrer, à complimenter ou simplement à parler du non-objet lui ajoute de nouvelles fonctionnalités. Il est là, toujours prêt à être réalisé, il est sans cesse en action, à l'instar de la mécanique quantique, il est impossible de connaître en même temps sa vitesse et sa position transformant toute tentative de classification définitive en un nouveau non-objet.


Une breve histoire du vide ou comment arriver à rien.