Éditions

Non-objet en cours de tentative depuis décembre 2009

Catégorie : Les oeuvres sans lieu(x)

Par Olivier Borneyvski



Les oeuvres du non-objet "Éditions" n'existent que lorsqu'elles ont réussi à se glisser entre deux pages d'un livre d'art.

Mise en oeuvre de la première tentative

Une pièce du non-objet "Éditions", qui prend la forme d'une lettre, est envoyée aux maisons d'éditions de livres d'art, que je remercie pour leur patience et leur gentillesse.
L'OEUVRE
Catégorie: Les oeuvres sans lieu(x)
Nom de l'oeuvre : "Éditions"

Madame, Monsieur

Artiste d'art contemporain, j'explore les espaces vides  à la recherche "d'instants plastiques" que je rassemble pour ne rien fabriquer.

Ainsi, je me permets de vous envoyer ce courrier qui tente d'être une œuvre d'art. Elle sera versée au catalogue du non-objet « Éditions » - catégorie les œuvres du milieu- sous le numéro :
Numéro de pièce/mois/année

Cette pièce ne possède que la valeur que vous voudrez bien lui accorder car elle n'existe que lorsqu'elle a réussi à se glisser dans un livre d'art.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir m'indiquer là où vous l'aurez rangée soit par un petit mot ou encore mieux par une photo (même floue).

En attendant l'événement, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

OLIVIER BORNEYVSKI
Mai 2009
le loup dans la bergerie
Enfoui au coeur de l'ouvrage, je me rassure d'être entre ces pages remplis d'artistes aux talents certains. Côtoyant cette postérité prescriptive, je sens le poids de toutes ces pages prêtes à être tournées, regardées, admirées. Au hasard d'une consultation, à la page dite 33, je serais alors découvert, et pour un instant, la lumière m'offrira ces quelques moments d'éternité qui me furent confisqués par tant d'inactions.

Catalogue de l'oeuvre

Pièces ed1 à ed240

Pièces

Atelier

ed33
Bravo ,
Si je me désespérais quant à l'avenir de l'art vous m'avez rigoureusement
débarassé de cette inquiétude, c'est vraiment foutu.
Heureusement nous avons depuis des siècles des artistes sans prétention qui
peuplent notre univers artistique; les rigolos de votre espèce ne feront pas
long feu; et dans l'ombre, travaillent de vrais tempéraments.
ed42





Rien
ed47
Sympa mais fatiguant !
ed55
BOnjour
Voici votre non oeuvre parmi les encres de mon atelier.
Dans ce joyeux désordre.
ed59
Monsieur,
suite à votre mail vous voudrez bien prendre connaissance de la pièce jointe,
En vous adressant mes très cordiales salutations artistiques,
Voir la pièce jointe
ed63
bonjour,
je vous remercie de m'informer de la manière dont vous avez obtenu mes
coordonnées avant d'entreprendre toute démarche nonobjetante
merci
ed71
Je vous prie de bien vouloir trouver en réponse à votre mail, l'évènement que vous attendez.
Votre pièce a donc trouvé sa place dans une de mes bibliothèques. Elle a rejoint ma collection bien réelle d'oeuvres objets et livres uniques...
Vous en trouverez l'illustration en pièce attachée.
En lui souhaitant longue vie...
Bien à vous,
ed78
Partir de rien pour arriver nul part
œuvre déjà réalisée mais non publiée...
Votre pièce sera existante dans mes carnets d'intentions
Sous forme de photo d'écran légèrement irisée... sans volonté particulière
Comme preuve absolue que l'art est contagieux... Virulent...
Et parfaitement inutile... mais toutefois définitivement nécessaire...et actif...
Olivier-Borneyvski-1.jpg
ed84
Merci.
Vous êtes maintenant classé dans un ouvrage de Cioran (ci-joint photo)
Cordialement
ed105
Je n'ai pas trouvé d'oeuvre.????
ed107
This is the mail system at host morales.freesurf.fr.
I'm sorry to have to inform you that your message could not
be delivered to one or more recipients. It's attached below.
For further assistance, please send mail to postmaster.
ed111
Monsieur,
Comme vous pourrez le constater sur les photos floues ci-jointes votre e-mail s'est littéralement glissé dans la page-titre de xxxxxx, édité par la librairie xxxxx et qui est un livre d'artiste de la xxxxxx sur un texte de xxxxx et des images de xxxxxxx.
Ce genre de livre, précieux et se vendant fort cher, d'autant qu'il a été récemment oint de sa prononciation par la vieille bouche d'un homme vert à l'occasion de son couronnement, en pleine coupole de l'académie française, par le xxxxxxx, oui, celui-là même qui a donné son nom à plusieurs lycées et qui a donc dû préalablement faire des tas d'autres choses passionnantes — ce genre de livre, donc, n'est pas fait pour servir de terrain de jeu à des "artistes" contemporains oiseux qui de toute façon ne savent rien faire, et ne laisseront vraisemblablement aucun de ces objets admirables qui ont fait la gloire et l'histoire des grands hommes et de notre culture impériale, française, humaniste et occidentale. Étonnez-vous ensuite qu'on doive légiférer sur l'identité nationale quand nos artistes-mêmes refusent le glorieux héritage…
Veillez donc, Monsieur, à ce que ce genre de phénomènes ne se reproduisent plus. Nous tenons à rester magnanimes quant à ce premier acte —qui restera le seul, nous l'espérons—, acte que nous n'hésiterions cependant pas à qualifier de terroriste — et vous le savez, il y a des tribunaux pour cela. Continuez comme ça et vous finirez à Cayenne, nous vous le prédisons.
De toute façon votre site est moche et vous ne savez rien faire de vos mains à n'en pas douter. Et puis vous-même devez ne pas être très beau.
Ne comptez donc pas sur nous pour nous extorquer zéro euro.
Vous trouverez également jointe une facture correspondant au temps et au capital d'image que vous nous avez fait perdre, merci de nous indiquer au plus vite comment vous compter régler et nous doutant bien que vos inactivités artistiques doivent vous laisser dans la gêne, selon quel échéancier vous souhaitez régler votre dette. Quoiqu'il en soit seule une reconnaissance de dette rapidement reçu nous retiendra de lancer une première procédure, cette fois devant le tribunal administratif de Bobigny
Dans l'espoir que vous ne nous importunerez plus,
Veuillez recevoir, Monsieur l'expression concentrée de notre plus componctueuse réprobation,
xxxx
xxxx
xxxx
ps : Si malgré nos mises en garde, vous désiriez commercialiser votre viol de propriété intellectuelle, sachez que xxxxxx se commercialise au prix de 3500 euros, et que trop en modifier le prix consisterait une circonstance aggravante pour les procédures que nous ne manquerons pas de vous intenter. Nous tolérerons au pire de votre part un arrondi (par exemple ôtez si vous voulez le 3 et le 5 mais gardez les deux 0)