Professeurs

Non-objet en cours de tentative depuis juin 2010

Catégorie : les oeuvres du milieu

Par Olivier Borneyvski



Le non-objet "Professeurs" n'existe que lorsqu'il est dans le cartable d'un professeur d'art plastique.



Envoyée à quelques 650 professeurs d'arts plastiques que je remercie pour leur imagination, leur patience et leur gentillesse et je m'excuse auprés de ceux que cette oeuvre aurait pu importuner.
L'OEUVRE
Catégorie: Les oeuvres du milieu
Nom de l'oeuvre : "Professeurs"

Madame, Monsieur

Ce mail tente d'être une œuvre d'art. En cas de réussite, il sera versé au catalogue du non-objet "Professeurs" - catégorie les œuvres du milieu - sous le numéro :
>Numéro de pièce/mois/année

Cette pièce ne possède que la valeur que vous voudrez bien lui accorder, car elle n'existe que lorsqu'elle a séjourné dans le cartable d'un professeur d'art plastique. Ainsi, je vous serais reconnaissant de bien vouloir m'indiquer, soit par un petit mot ou soit par une photo (même floue), comment cette œuvre s'est retrouvée dans votre cartable.

Conscient de la difficile matérialisation de cette œuvre, je m'excuse par avance si elle a pu vous importuner d'une quelconque manière.
 
En attendant l'événement, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

OLIVIER BORNEYVSKI
Mai 2009
Ma chère professeur d'art plastique
Elle était perchée sur des talons dorés. Ses mains étaient toujours pleines de peinture fraiche qui migrait immanquablement sur nos copies doubles. Je la regardais de longues heures s'agitait sur la chrono d'un peintre inconnu. Elle nous quitta en plein milieu d'année. C'est peut-être depuis ce temps-là que je décidai d'être un artiste inconnu. Un jour peut-être caresserait-elle mon nom de ses doigts maculés de bonheur coloré...

Catalogue de l'oeuvre

Pièce prof1 à prof33
NOTA: pour des raisons de confidentialité, certaines informations susceptibles d'identifier les auteurs des réponses ont été supprimées.

Pièces

Comme la nature a horreur du vide, on peut toujours trouver quelque chose même s'il n'y a rien.

prof47
Je n'ai pas de cartable
professeur2
Monsieur,
je respecte votre démarche, mais puisque je ne suis pas professeur d'arts
plastiques, je ne peux participer à l'élaboration de votre oeuvre.
Bien cordialement
professeur53
Restons dans le non événement, cet instant doit rester magique, à défaut de plastique.
en pj, de la non matière pour ne rien fabriquer, ou bien tout l'univers pour le fabriquer sur le principe de la double négation.
Osons dépasser la non matière, et traquons sa présence pour s'assurer éventuellement de son absence, mais cherchez bien !
J'aurais volontiers voulu vous envoyer comme photo de l'œuvre absente, celle du cadre vide de votre exploration, mais sa densité est telle qu'elle n'imprime pas le papier, même virtuel.
Quelle absence de délicatesse. Nous serons d'accord.
professeurf81
Bonjour
Voici ma modeste contribution
bien cordialement
professeur413
Bonjour,
J'ai bien reçu votre message-oeuvre et j'atteste qu'il a séjourné dans mon sac de cours virtuellement puisque votre mail peut être lu à partir d'un ordinateur ou d'un smartphone, objets que je transporte quotidiennement.
Je n'ai pas pris de photo de ce sac et vous renvoie ma réponse par le biais d'un mail.
J'ai partagé le lien vers votre site avec certains de mes collègues d'arts plastiques, espérant que votre démarche se situe bien du côté de l'humour et de l'absurde.
Meilleures salutations,
professeur439
Envoyé de mon iPhone
professeur563
Cher Artiste d'Art contemporain autoproclamé,
Pour vous suivre dans votre démarche j'aurais dû commencer par faire aboutir votre mail dans le néant de ma corbeille, à quoi son inanité, sa vacuité et sa vanité le destinaient.
Vous répondre c'est déjà combler votre absence d'œuvre par un début de quelque chose et je m'en veux, mais finalement si je me résous à ce geste que je réprouve, ce sera juste pour vous demander de ne plus m'associer à vos pathétiques tentatives d'exister sur une scène qui vous ignore.
Je vous laisse à votre exploration et vous prie de ne plus recourir à cette adresse professionnelle à laquelle vous n'auriez d'ailleurs jamais dû avoir accès.
Dorénavant oubliez-moi et demeurez dans ce néant dont je ne veux, en aucune manière et sous aucun prétexte, contribuer à vous faire émerger.
N'est pas Mallarmé qui veut.
professeur426
Bonjour,
j'aurais aimé vous aider à explorer les espaces vides à la recherche d'instants plastiques, mais il se trouve que, bien qu'enseignant, je n'ai pas de cartable. C'est donc à regret que je n'ai rien fait. Une autre fois peut-être.
Cordialement,
professeur809
Bonsoir,
voici une image concernant la pièce professeur cartable... merci de votre envoi
cette oeuvre atterri dans ma boite à courriel par un circuit mystérieux, je l'ai imprimé et mise dans mon sac comme convenu et pour la balader un peu...
au moment de la prendre en photo, j'ai eu envie de lui faire prendre l'air...
un élève m'a demandé ce que je faisais... je lui ai lu et partagé le moment
il a trouvé ça bizarre mais cool....
bien cordialement

professeur873
Bonjour Monsieur.
Je ne suis pas le moins du monde importuné par ce projet qui me semble augurer de qualités réelles.  Votre proposition montre à quel point la création comtemporaine par les temps qui courent, a besoin de gens comme vous pour redorer son blason quelque peu fané par la flagornerie d'une époque délétère.
Je suis par ailleurs flatté que vous ayez pensé à mon humble personne pour participer à un tel évènement.
Fort incommodé que je suis par une timidité maladive doublée d'une modestie congénitale, je me vois dans l'astreinte de décliner votre offre généreuse.
Je vous prie de me pardonner, je me sens confus et vais donc continuer mon humble besogne de petit enseignant.
Je vous enclin de bien vouloir croire, mon altesse royale, en l'assurance de mes respectueuses et honorables salutations.
Colonel Siegfried
professeur571
je cautionne votre démarche et vos "instants plastiques" et poétiques.
Je leur souhaite un développement mérité car l'inutile est particulièrement nécessaire aujourd'hui.
Plastiquement vôtre.
professeur868